LOU THAURAC n°27 - Janvier 2011
LOU THAURAC n°27 - Janvier 2011
JPEG - 58 ko
PDF - 1.6 Mo
Télécharger
Lou Thaurac
N27 Janvier 2011
au format PDF

LE MOT DU MAIRE


Notre Thaurac paraît plus tard que de coutume. Le mois de janvier sera certainement terminé lorsque vous le recevrez. Même tardivement, le Conseil Municipal se joint à moi pour souhaiter les vœux de Bonne et Heureuse Année 2011 à tous les Montoulibens qui n’ont pu être avec nous pour la traditionnelle galette, le 23 janvier.

Malgré les difficultés croissantes pour trouver les financements aux projets communaux, c’est grâce au soutien sans faille du Conseil Général et du travail assidu de l’équipe municipale que 2011 verra le lancement de deux chantiers :

-  Le renforcement électrique de la ligne « Oustellade » vers la « Maison Neuve ».

-  La consolidation et la mise en circuit du Castellas.
Nous espérons que nous parviendrons cette année à rassembler les fonds nécessaires pour construire la « Maison de la Nature et du Tourisme Vert ». Vous découvrirez tout cela dans les pages qui suivent.
Nous organiserons prochainement une réunion publique pour vous présenter ces futurs aménagements et être à l’écoute de vos attentes.

Dans cette période difficile où même le devenir des collectivités locales est mis en doute par les réformes de l’état, les élus de Montoulieu gardent le cap avec optimisme et s’engagent pour agrémenter et développer Montoulieu.
À bientôt.

G.Chafiol

LE CASTELLAS DE MONTOULIEU

JPEG - 435.5 ko

Le souhait des Montoulibens qui voulaient préserver les vestiges de notre château va se réaliser.
Depuis dix années, la commune cherche la structure ou l’argent nécessaire pour stopper la lente disparition du Castellas, dont la belle silhouette, témoin de notre histoire, semble garder la vallée.
La solution est venue du Conseil Général de l’Hérault qui, dans le cadre d’un appel à projet européen sur le patrimoine, nous a ouvert une possibilité de financement.
Les employés de mairie ont refait un débroussaillage. Le conseil municipal a demandé à M. Laurent Dufoix, architecte, de reprendre les données de l’étude sur la « Protection du Site du Castellas » réalisé en 2001 afin de présenter un nouveau dossier.
En priorité, les travaux consistent à sauvegarder les élévations imposantes qui font le visuel de la ruine donjon-remparts en les consolidant (jointer les pierres qui le nécessitent, imperméabiliser le haut des murs, reconstruire les parties indispensables à la solidité et à la sécurisation de l’édifice).
Dégager ensuite les anciennes ruelles afin d’organiser un circuit avec panneaux pédagogiques pour les visiteurs. Le tout sous le contrôle d’un archéologue agréé par la direction Régionale des Affaires Culturelles. Le départ de la visite étant bien évidemment la place du village.
Voici en rouge, le tracé du futur sentier de visite du Castellas.

JPEG - 344.7 ko

Le budget prévisionnel de l’opération s’élève à 200000€ HT.
Le Conseil général nous accorde une subvention de 30% pour la conservation du patrimoine et une autre de 10% pour la mise en circuit touristique.
L’Europe participe pour 40 %.
Reste donc 20% à la charge de la commune et l’avance de la T.V.A.
L’appel d’offre, qui se fera au 1er trimestre, devrait permettre d’entreprendre les travaux à l’automne 2011.

MAISON DE LA NATURE ET DU TOURISME VERT

Depuis plusieurs années, nous projetons la construction d’une salle suffisamment grande pour satisfaire les souhaits des Montoulibens. Après de nombreux rebondissements, le projet prend la dénomination de « Maison de la Nature et du Tourisme Vert ».
A ce jour, cette maison a été dessinée et chiffrée en « avant-projet sommaire » pour permettre de solliciter les subventions nécessaires à sa concrétisation.
La maison répondra à la dynamique de Montoulieu et aux besoins des associations et des habitants : elle aura un effet indéniable sur la vie sociale et économique du village.

-  Séminaires, accueils de groupes sportifs avec logement possible dans les gîtes, campings et restauration à proximité.

-  Expositions sur les thématiques locales.

-  Utilisation pour des événements ponctuels et repli en cas de mauvais temps pour des temps forts tels que "Couleurs et Senteurs de la Garrigue", Fête de la Saint-Jean, Fête du village.

-  Regroupement des producteurs du village pour organiser de la vente-dégustation et des balades gourmandes…

-  Projections et conférences avant des sorties-nature ou historique.
Cette énumération n’est pas exhaustive et la « maison » sera bien sûr, à la disposition de la population.
Pour conduire la réflexion sur le lieu d’implantation et le cahier des charges, le conseil municipal a travaillé avec Mme Kambérou du C.A.U.E de l’Hérault (Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement).
Le choix définitif d’une construction derrière le restaurant l’Alzon s’avère la plus séduisante car elle structure les édifices publics autour de la place. De plus, la récente acquisition du terrain de M. et Mme Gelly offre la possibilité d’un parking attenant.
Le C.A.U.E nous a aussi assistés dans le choix de l’architecte. Suite à une publication, nous avons reçu cinq candidats. Ils nous ont présenté leurs réalisations et la façon dont ils percevaient le projet en harmonie avec les vœux du conseil municipal inscrits dans le cahier des charges. Le choix s’est porté sur le cabinet de M.Duru (concepteur avec M. Nebout de l’Oustellade), pour l’intégration de son architecture mais aussi pour l’option d’un bâti original en terre crue (pisé). Ce type de construction très ancien a résisté à travers les âges : son utilisation a disparu avec l’arrivée du béton armé car il n’est pas adapté aux techniques d’exécution rapide. Pourtant, la terre prise sur place (dans le champ tout proche), tassée dans des « bâches » donne des murs d’une cinquantaine de centimètres d’épaisseur, offrant d’excellentes qualités thermiques, phoniques et écologiques.
Les élus au départ ont été assez sceptiques sur cette « innovation » posant de multiples questions concernant la solidité, les garanties, les assurances, etc.… Nous avons rencontré « E.C.O.TERRE », une S.C.O.P de Sauve, qui nous a apporté de nombreux éclaircissements et garanties : notamment sur le prix au m² qui, malgré la gratuité de la terre est plus onéreux ! E.C.O.TERRE suggère la possibilité d’un chantier de formation ou d’insertion ramenant le prix au m² équivalent voire moins cher que la brique type « monomur » prévue initialement.
Si ce montage arrive à terme, il permettra d’ajouter à la dimension environnementale un volet social. Les financeurs, comme le Conseil Général, que nous sollicitons et sans lesquels nous ne pouvons rien faire, seront sensibles à ces choix et peuvent nous accorder un pourcentage de subventions supérieur. La commune en aura bien besoin, car à la lecture de l’étude du sol effectuée, un surcoût s’impose pour les fondations : qui elles, seront en béton !
L’avant-projet sommaire présente donc les deux options : la brique type « monomur » ou la « terre crue » dans le cadre d’une formation ou insertion professionnelle.
En attendant les subventions et avant de concrétiser la « Maison de la Nature et du Tourisme Vert », nous vous inviterons à une réunion publique pour vous la présenter.

LES FINANCES

L’état a engagé des réformes sur les collectivités territoriales : Suppression des conseils généraux ? Diminution de l’autonomie des communes ?… A toutes ces questions et bien d’autres nous n’avons pas encore toutes les réponses, mais la machine est en route et notre sentiment général reste la crainte du changement.
Dans le domaine des finances, il en est de même. Les dotations budgétaires de l’état vont diminuer suite au transfert de compétences vers la Communauté des Communes ; comme les écoles ou la taxe professionnelle….Dans le même temps, la prise en compte de notre environnement renforce le contrôle et le suivi de la production en eau potable et des ordures ménagères. Dans ce domaine il y a une chose qui ne change pas, c’est le moyen utilisé par le législateur à savoir : « LES TAXES ». Nous devons donc nous attendre à une augmentation de nos charges qui seront tout ou partie répercutées vers les usagers que nous sommes. Notre budget communal doit donc tenir compte de ces changements, une gestion prudente reste de mise pour pouvoir continuer à financer nos investissements. Vous pouvez découvrir les principaux éléments du budget cumulé, commune et annexe, qui est détaillé ci-après :
1/FONCTIONNEMENT
1.1 Recettes
Nos recettes proviennent des dotations de l’état, des impôts, de la redevance de l’eau, des loyers et des recettes du camping.
Les dotations de l’état se chiffrent à environ 133000€, en baisse de 12000€ par rapport à 2009. Cette baisse s’explique par la baisse de dotation issue de la péréquation réalisée sur les ventes immobilières du département. Autrement dit, plus le marché immobilier est actif, plus cette dotation augmente et inversement. Pour 2010, cette dotation se chiffre à 33000€ environ.
Les impôts, taxes et remboursements perçus par la commune s’élève à 20000€ dont 5700€ proviennent de l’impôt direct. Quant à l’eau, les recettes de 17000€ ont augmenté d’environ 2500€, non pas suite à un accroissement de la consommation mais par les taxes sur la pollution (0.114%) et sur l’assainissement (0.078%).C’est la commune qui acquitte ces taxes sur les mètres cubes qui sortent du château d’eau. Sachez qu’une partie seulement a été répercutée sur votre facture ? Le reste est payé par la commune.
Les loyers des trois appartements s’élèvent à un peu plus de 14000€. Les logements ont été occupés toute l’année contrairement à l’an dernier. Les loyers du restaurant l’Alzon et du Mas de Bruyère s’élèvent à 25000€.
Les recettes du camping et de la piscine s’élèvent à 56000€, en légère augmentation par rapport à 2009, pour la première année de gestion de Grégory TROADEC qui est le nouveau délégataire du camping. Il a été choisi par le conseil municipal parmi la dizaine de candidatures reçu lors de l’appel d’offres. Un bilan a été réalisé entre la commune et le délégataire pour cette première saison. Un cahier des charges est établi pour 2011 dont le challenge à relever et d’accroître le taux d’occupation pendant la demi-saison. Après cette première année de rodage, souhaitons une bonne réussite et une bonne intégration à Grégory et sa famille.
1.2 Dépenses
Nos dépenses proviennent des charges à caractère général (EDF, téléphone, papier, petit entretien….), les salaires, la gestion courante (subventions, SIVU du bois de Monnier, SIVU Ganges le Vigan, l’OMSC, Sécurité incendie...) et les intérêts de nos emprunts.
L’attention portée aux dépenses à caractère général qui se chiffrent à environ 90000€ permet de diminuer ce poste de 3500€ par rapport à 2009.
Les charges de personnels sont stables à 92700€. A noter le non renouvellement du contrat d’aide à l’emploi (CAE) de Madeleine LAROCHE le 01/11/2011. En effet l’état n’a pas renouvelé les fonds nécessaires au financement des CAE. Le Sous-préfet de Lodève centralise les contrats des collectivités concernées pour prioriser le renouvellement de ces contrats et permettre aux personnes concernées de reprendre leur travail. Affaire à suivre…
Les charges de gestion courante ont fait l’objet de choix budgétaires. En effet notre participation financière au SIVU du bois de Monnier (5385€) est en forte augmentation. Ce sont les subventions aux associations qui ont subi une baisse pour y faire face. Le total des charges de gestion courante se chiffre à 32500€ contre 29000€ en 2009.
La charge financière des intérêts d’emprunts s’élève à 9500€ contre 7500€ en 2009. Le prêt pour l’acquisition du terrain jouxtant le local technique a commencé à s’amortir en 2010.
En conclusion, le solde positif entre nos recettes et nos dépenses s’élève à environ 46000€. Par rapport à 2009, la baisse du « bénéfice » est de 17000€ due essentiellement à la baisse de la dotation de l’état et l’augmentation des intérêts d’emprunts.
2 / INVESTISSEMENT
En 2010, nous avons réalisé des investissements d’entretien et de développement.
La piscine a dû être rénovée pour 10460€ financés par autofinancement et subvention du conseil général à hauteur de 7967€.
Nous étions à la recherche d’un tracteur d’occasion, nous l’avons trouvé et autofinancé pour un montant de 13890€ avec l’équipement d’un godet.
La télésurveillance du château d’eau a été remplacée pour 2481€.
L’aménagement de l’aire de nourrissage a nécessité un investissement à hauteur de 3199€.
Nous avons commencé l’aménagement du terrain de loisirs pour 3867€. Nous avons obtenu une subvention de 6250€ pour 15760€ d’aménagement global.
Les dépenses de développement ont porté sur le début du projet touristique du Castellas pour 9568€. Ce projet d’un montant global de 200000€ est subventionné à hauteur de 80%, 80000€ de l’Europe, 60000€ du Feader et 20000€ du conseil général.
Le square qui est terminé depuis le mois de novembre fait la joie des enfants. Son coût final est de 27484€ subventionné à 67% par le conseil général et 20% par la région.
Notre projet de création d’une Maison de la Nature et du Tourisme Vert attenante au camping est en cours d’élaboration pour les demandes de subvention. L’étude de sol nécessaire pour le chiffrage est la première dépense pour un montant de 1435€. Le coût total prévu par l’architecte est de 400000€. Courant 2011, nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’avancement de ce projet structurant pour la commune.
Enfin, dernier investissement de taille, le renforcement électrique qui va de l’Oustellade à la maison neuve avec l’enfouissement partiel des réseaux. Les travaux sont pris en charge par Hérault Energie et le conseil municipal a validé l’opération qui comprend trois composantes.

-  La partie électrique pour 135423€ dont 31423€ à charge de la commune,

-  La partie télécommunications pour 22223€ dont 19989€ à la charge de la commune

-  La partie éclairage public pour 13377€ dont 4013€ à la charge de la commune.
Le coût total de ce programme est de 171023€ HT dont 53048€ impacteront notre budget.
Certains de ces investissements se concrétiseront en 2011. D’autres se réaliseront sur plusieurs exercices. Notre ambition est de continuer à investir pour Montoulieu en respectant nos priorités que sont l’agriculture et le tourisme.
Des précisions sont données dans chacun des articles.

LES TRAVAUX : de ci, de là…

L’ancienne serre qui se trouve derrière le Mas Bruyère a repris du service, non pour y faire pousser des salades (ou élever des escargots), mais comme lieu de stockage. Les bars du Comité des Fêtes y ont, entre autre, trouvé une place plus appropriée. Ils étaient auparavant rangés dans le Camping. Cela soulage aussi le local technique qui se trouve ainsi un peu plus aéré.
C’est en partenariat avec la structure Aupalya, qui a fourni les matériaux et réalisé la couverture en tôles de bardage, que nous avons là une annexe pour du rangement sur une partie du « bâtiment », l’autre restant à leur disposition.
Les services techniques ont un nouvel outil : un tracteur est venu enrichir la panoplie au service de Christophe et Philippe, un Goldoni qui a coûté 16612 € TTC.
Il a déjà pris du service cet hiver après les chutes de neige... D’accord cela n’était rien comparé d’autres régions, mais équipé de la lame à neige, il a tracé les chemins de notre commune.
Il est aussi muni d’un chargeur, ce qui s’avère bien pratique pour remplir le camion de divers matériaux - avant tout se faisait à la main.
Entretien des réseaux :
L’augmentation du nombre de logements (Oustellade) et peut-être aussi la consommation croissante de chacun (nouvelles habitudes/nouvelles technologies) sont de moins en moins compatibles avec la capacité du réseau électrique. Il faut donc en assurer le renforcement. Le tronçon reliant le transformateur de la Mairie au Mas Neuf va en bénéficier et sera en partie enfoui. Seule la portion entre le CD 108 et l’entrée du Mas restera aérienne : 5 poteaux, certains à changer à cause de leur vétusté et du poids du nouveau câble, seront encore visibles. Et l’Oustellade bénéficiera au passage de l’éclairage public.
Le réseau étant communal, le financement est à la charge de la Mairie, heureusement en partie subventionné en majeure partie par le Conseil Général. Il n’en va pas de même pour le réseau France Télécom qui profitait des supports d’ERDF, et qui va donc suivre le même chemin : les aides pour celui-ci font figure de peau de chagrin, on les pensait mêmes nulles ; mais là aussi, on a pu compter sur des aides du Conseil Général.
Seule bonne nouvelle, au-delà de la meilleure distribution électrique, le paysage va retrouver un peu de sa virginité.
Pour rester dans les tuyaux, le réseau d’eau potable, bien que plus récent, nous a encore joué des tours au printemps dernier. Une fuite conséquente s’est produite au niveau du point de collecte des sacs jaunes. La recherche a pris quelques temps vue la profondeur d’enfouissement des canalisations. L’on pensait d’abord avoir localisé le problème au croisement CD 108/montée Mairie/Mas Neuf. De fait, il existait bien une fuite à cet endroit, mais elle n’expliquait pas à elle seule la quantité d’eau en surface. La plus importante a fini par être trouvée : c’était la vanne anti-surpression (ou anti-bélier selon la version des uns ou des autres) qui était défectueuse. La réparation effectuée, tout est rentré dans l’ordre, mais que d’eau perdue...

UN NOUVEAU SQUARE A MONTOULIEU

JPEG - 345.6 ko

Suite aux nouvelles normes de sécurité publique, il nous fallait une nouvelle aire de jeux pour les enfants, l’ancienne datant de 1995.
Ce fut une histoire à rebondissements : que choisir entre éléments de jeux standards et anodins ou un ensemble plus thématique en rapport avec le village ? Sol en plastique coloré ou graviers roulés ? Le thème de l’élevage autour d’un bâti avec éléments sportifs fut finalement retenu.
David Steinfeld, sculpteur à Monoblet, entreprit la conception de la structure en bois massif (Red Cedar) : Nathalie, sa compagne, sculptant les animaux. Le devis s’élève alors à 27500€.
L’installation sur le site, faisant suite à l’attribution des subventions départementales (14000€) et régionales (6000€) qui furent votées à la fin de l’été 2010 eut lieu début novembre.
Pour la fête du 11 novembre, la structure enfin installée fut vite adoptée avec ses échelles, filet, prises d’escalade et table de pique-nique.
Depuis les enfants laissent aller leur imagination en caressant chèvre et mouton, chevauchant cochon et taureau et, au sommet, font tinter la cloche pour répondre à celle du clocher d’en haut !
Longue vie à cet espace ludique offert à la joie des petits et des grands !


HAUT-DEBIT SUR LA COMMUNE : TOUTE UNE HISTOIRE !

Aujourd’hui, l’internet fait partie intégrante de notre société. Véritable médium du 21ème siècle, il est venu bouleverser nos façons de consommer, de nous informer :
Que ce soit les impôts, la sécurité sociale (ameli.fr), les recherches en général, les annuaires, tout peut se faire à portée de clic.
Jusqu’à présent, nous avions un certain retard dans notre belle vallée…
Disons qu’il fallait prendre son temps.... et garder son calme : allumer l’ordinateur, prendre un café, lancer le navigateur internet, prendre un autre café, cliquer sur un lien... prendre un café…
Pour la réception des emails avec pièces jointes : même combat.
La « fracture numérique » on y était en plein dedans : belle fracture !
Pourquoi avoir choisi le système de communication par antennes ?
1) Premier Constat : les lignes téléphoniques installées au village sont en majeure-partie incompatibles avec l’ADSL.
L’opérateur historique France Telecom a uniquement une obligation de desservir le téléphone à ses usagers. Etant donné qu’il n’y a pas assez de lignes tirées sur Montoulieu pour le nombre de foyers, beaucoup d’usagers se retrouvent avec leur ligne « multiplexée » ou « muxée », ce qui rend incompatible la ligne avec le signal ADSL.
Certains chanceux se retrouvent néanmoins avec du 512K et une offre Triple play à savoir : téléphone, internet et TV (chez Orange avec la TV par Satellite).
2) Les Solutions alternatives « individuelles » pour la réception de l’internet sont peu convaincantes.
Il existe en effet des solutions individuelles comme :

- le satellite (avec des sociétés comme Nordnet par exemple)

- La clé 3G
Cependant chacune de ces solutions sont « capées »/bloquées après un certain volume de téléchargement au mois. On ne peut donc pas parler d’Internet Illimité.
3) Une solution globale
Il fallait donc trouver une solution globale permettant à chaque villageois de profiter du réseau internet sans limite de volume et avec une vitesse acceptable.
Le Conseil Général de l’Hérault finançant le projet Num’Hér@ult pour offrir le haut-débit partout nous a apporté une solution. Nous avons donc pris contact avec la mairie de St Bresson/St Martial qui profite d’une technologie similaire grâce à l’installation de 2 antennes, une à St Martial/St Bresson et une autre au Cimetière de Ganges.
Le projet a cependant rencontré quelques embûches !

- en février 2010, un couple de retraités s’est opposé à l’installation des antennes sur la commune de Saint Martin de Londres et ont accueilli les techniciens au jet d’eau.

- Le délai assez important pour la mise en place des antennes sur le clocher de l’église notamment avec l’acceptation des architectes des monuments de France.
A noter : La technologie utilisée est « Hyperlan » et non « ADSL » ou « Wifi » ou « Wimax ». Mais on ne nous en voudra pas trop d’écorcher cette technologie qui reste dans la catégorie « Haut-débit » !
Aujourd’hui les offres fournies par les fournisseurs d’accès internet sans fil de notre commune sont des offres dites « Dual play », elles permettent 2 services, l’internet et la téléphonie fixe (en option).
On peut cependant regretter :

- des offres un peu plus onéreuses que les offres internet ADSL classiques,

- la présence de 2 offres pour 2 débits différents alors qu’un débit unique à 6 mégas pour le prix du 2 mégas aurait été le bienvenu.

- la présence d’un engagement de 12 mois.
4) Le principe en lui-même :
Chaque habitation, équipée d’un récepteur, est connectée au réseau Num’Hér@ult. L’antenne de chaque usager est raccordée à l’une des 4 antennes du clocher qui émettent sur la commune. Une Cinquième antenne est dirigée vers le roc Blanc : celle-ci a pour rôle d’alimenter les 4 autres en « informations ».
5) Rappel des fournisseurs d’accès :
WEST TELECOM (prochainement OZONE), Luxinet et Alsatis.
Les premiers abonnés ont reçu leurs antennes, financées par le Conseil Général de l’Hérault, dès le mois de juin et si on a pu vérifier que le débit était bien plus rapide, on a eu aussi très vite quelques ennuis….
6) Des problèmes de connexion « ça commence bien... ! »
Dans un premier temps, l’opérateur « Num’hér@ult », propriétaire du réseau, nous a informés d’actes de vandalisme sur le matériel permettant de nous connecter. Ensuite, un autre problème a été soulevé : les antennes sont reliées les unes aux autres par relais et il semblerait que l’une d’entre elles, alimentée par des panneaux solaires, ait eu des problèmes d’insuffisance en batterie…
Il n’y a, par contre, aucun problème sur les antennes du clocher…
7) L’avenir de l’internet
Sur le national, on parle de (THD) très haut débit, de débit allant jusqu’à 250 méga/seconde pour le Câble, et 100 méga voire au-delà pour la fibre.
On constate une réelle volonté de promouvoir la technologie Fibre optique « Plan Très Haut Débit » lancé le 5 octobre 2010.
On peut malheureusement être plus que pessimiste quand à l’arrivée de ces technologies dans notre commune.
Mais on peut déjà espérer à court terme une amélioration :

- de la qualité des services et du réseau : un « internet » sans coupure…

- des offres en elles-mêmes : un service téléphonie par internet (VOIP) compris pour le même prix l’ajout de la TV par satellite…
Donc à Montoulieu, où les problèmes de connexion se font plus rares à ce jour, ADIEU mon ami bas-débit !
Nous avons envie de dire….Tu ne nous manqueras pas…
Et surtout….Ne reviens plus ici !!!

CHANGEMENT DE DELEGATAIRE AU CAMPING MUNICIPAL « LE GRILLON »

Après Mario, Grégory !

La prise de fonction de Monsieur Grégory Troadec a eu lieu au début de l’année 2010. Voilà l’occasion de saluer le travail effectué auparavant par Monsieur Mario Oliva et de présenter un bilan de l’année écoulée avec son successeur.
Le complexe Municipal (Camping et Piscine) se caractérise par une grande qualité en ce qui concerne l’accueil et le cadre de vie, tout en se situant dans les tarifs les plus attractifs pour des structures analogues dans la région. Les atouts du Grillon sont son petit nombre d’emplacements et la proximité immédiate avec les lieux de détente ou d’activités de pleine nature, pour le plaisir des petits et des plus grands.
Les changements concernant l’accès à la Piscine donnent satisfaction et replacent le fonctionnement en conformité avec la règlementation. Au-delà des travaux d’entretien et de nettoyage courants, le printemps a été consacré à une mise à jour sérieuse de l’équipement des chalets. Des éléments de décoration ont été ajoutés au local d’accueil. Les vacanciers ont été invités à laisser leurs véhicules à l’entrée du camping, ce qui, au-delà de quelques réticences, a procuré du calme et de la sécurité dans les allées.
Cette année, le bilan financier est analogue à celui des années antérieures et durant l’été, familles et groupes ont séjourné au camping avec une satisfaction unanime. Désormais, la recherche d’une clientèle de mi- saison est impérative. Comme les chalets sont équipés de chauffage, à l’automne et au printemps les séjours à Montoulieu allient le calme et la pratique des activités alentours sans les trop hautes températures de l’été. Le travail de communication pour attirer de nouveaux résidents est accentué ; gageons que cela portera ses fruits en 2011… Les opérations menées conjointement avec les structures voisines (office de tourisme, restaurant, gites, producteurs, clubs de randonnées, de triathlon ou autres…) sont les bienvenues

Les autres structures du village (gites et campings) assurent, avec "Le Grillon" un accueil cohérent, diversifié et toujours apprécié.
Vos amis sont les bienvenus au Camping de Montoulieu en chalet, tente, caravane ou camping-car. Faites-le savoir !

PLAINTES : Nuisances nocturnes et surpopulation féline

Nuisances Nocturnes :
Des habitants se plaignent à la Mairie de tapage occasionné lors de soirées de fête.
Le charme de Montoulieu, c’est la nature et le calme de ses nuits : le tapage lors de soirées est insupportable.
Il est vrai que notre village est l’endroit rêvé pour organiser des fêtes car l’on ne pense pas gêner les voisins !!!
Cela reste vrai à condition de ne pas abuser des sons qui lâchent des décibels à outrance et qui gênent, dans leur sommeil, surtout en été, tous les habitants de la vallée. Il est donc à chacun de faire preuve de civisme pour faire en sorte qu’après 22h, le bruit ne sorte pas du lieu de la manifestation.
Si suite à cet article, il n’y a pas d’amélioration, la municipalité sera dans l’obligation de prendre des mesures draconiennes.
Ne souhaitant pas en arriver là, lors d’une soirée, prévenez vos voisins et la mairie et faites en sorte que les nuisances sonores restent dans vos mas et appartements…

Surpopulation féline
Dans le dernier Thaurac, nous vous parlions de la prolifération de chats errants dans le village. Dans le but d’enrayer cette prolifération dans le hameau de l’Église, la commune a signé une convention avec l’association "Perle" et la société vétérinaire de Ganges, afin de mettre en place un service de stérilisation et de castration pour une quinzaine de chats errants. Une très grande partie du financement a été pris en charge par l’association Perle qui est elle-même subventionnée par la fondation Brigitte Bardot. A ce jour, 12 chats ont été stérilisés. C’est grâce à Ghislaine Marion qui s’est occupée bénévolement de capturer les chats et de les transporter chez le vétérinaire le matin et d’aller les chercher l’après-midi, que cette opération a pu être menée à bien et nous la remercions (CHA-leureusement !). Nous espérons que cette campagne de stérilisation démontrera son efficacité dans les mois à venir.

ANIMATIONS ET RENCONTRES SUR LA COMMUNE EN 2010

Cette année encore, il s’est passé beaucoup d’événements sur Montoulieu, le signe que les associations locales et la mairie oeuvrent de leur mieux pour faire vivre le village.
Printemps des poètes :
Au mois de mars, la bibliothèque « L’abri des mots » a organisé une soirée poétique intitulée « Errances dans un monde meilleur ». Dédiée à Fernand Léonard, cette soirée s’est déroulée dans la salle de la Mairie. Avec un accompagnement sonore et vidéo, Voltène Sue et Anne-Marie Léonard ont récité tour à tour leurs poèmes ainsi que ceux du poète disparu. Une trentaine de personnes se sont retrouvées ce soir-là pour vivre avec émotion un moment poétique d’une intensité particulière.
Sorties organisées par « Vert-Calme »
• Le Sentier des Asphodèles à Ferrières les Verreries
• Jardin des Plantes et Serre Amazonienne à Montpellier
• Monastère Saint Paul de Mausole Van Gogh et Site de Glanum à Saint Rémy de Provence
• Le Jardin des Sambucs à Saint André de Majencoules
• Exposition « les Nabis » (avec Luc Tholomé) à Lodève et Prieuré de Grammont à Soumont
Chorales en répétitions publiques, initiative « Vert-Calme »
Cette année 5 Chorales en 3 répétitions publiques : « les Bons Becs »,
« le Petit Chœur du Grand Pic », « le Chœur Félix Corassohn »,
« les Mirobolants » et « les Filles et Lui ».

Spectacle avec Daniel Villanova
Le 25 juin, à l’initiative du Comité des Fêtes, Daniel Villanova nous a présenté son spectacle « l’ETE » où Lucette et ses comparses nous ont fait rire toute la soirée !
Le feu de la Saint-Jean
Pour fêter le début de l’été : méchoui, musique, bonne humeur et un feu gigantesque qui attire toujours autant de monde autour de lui !!!
La fête du village
Fin juillet, villageois et vacanciers se sont retrouvés une fois de plus pour chanter et danser sur la place du village jusqu’au petit matin !
Rassemblement de motos anciennes
Claude Scalet Nadine Gély ont œuvré pour que le 19e Tour de Provence des motos anciennes fasse halte le 26 août à Montoulieu. Cet évènement organisé par le Moto-Club « Sénas-Durance » a été élargi aux Cévennes.
Nous avons pu admirer ces machines d’une autre époque et partager le verre de l’amitié avec les participants, après leur étape dans les contreforts cévenols.
Stage et Concert de Chant choral
Le stage de l’association Doux Octobre a eu lieu du 23 au 27 août, suivi du concert de clôture le vendredi 27 août dans l’église du village.
« Couleurs et senteurs de la garrigue 2010 »
« Mais quel monde ! Mais quel monde !!!! » C’est la phrase qu’on a le plus entendue après cette onzième édition de notre journée fétiche !
Du monde : OUI ! Mais aussi un programme riche et varié, des exposants de qualité et la météo avec nous !
Mais aussi une équipe solide et soudée, un Comité des Fêtes qui « en veut » et qui en donne. Car le monde, il ne vient pas tout seul, il faut savoir le faire venir, l’accueillir comme il se doit et lui donner envie de revenir.
Alors, fiers les organisateurs ? Non, très fiers !

SERVICES ET ACTIVITES SUR LA COMMUNE

Activités Vert-Calme :
Accompagnement Scolaire :
7 jeunes, en Français et en Mathématiques. Les séances d’accompagnement scolaires se déroulent chaque semaine pour certains à raison d’une heure ou d’une heure et demi tout au long de l’année. Pour les demandes ponctuelles, des séquences de 2 à 3 heures ont lieu.
Les méthodes d’encadrement tentent d’élargir les séances à la culture générale et de développer la motivation, avec une incitation à la lecture par le prêt de livres, de journaux et de DVD (scolaire et distraction) et de l’étude de la langue anglaise. Ceci se fait auprès de 10 familles. Les jeunes ont participé aux activités culturelles à hauteur de 20 journées-enfants. Ceci représente 240 heures environ.

Atelier Informatique :
Le groupe se retrouve à 19h le 1er et le 3ème jeudis de chaque mois (sauf en juillet et en août) en salle de réunion à la Mairie avec Pascal Betschen. Les séances portent sur différents thèmes liés à l’informatique et à Internet. L’approche est personnalisée et conviviale.

Bibliothèque « L’Abri des mots » :
La bibliothèque a renouvelé son stock après le passage du bibliobus et nous avons reçu du Conseil Général les livres primés au concours départemental des collégiens et lycéens. Comme toujours nous attendons avec plaisirs nos lecteurs :
• Le lundi de 14h30 à 16h30
• Le mercredi de 15h30 à 17h30
• Le samedi de 10h à 12h

Coiffeuse itinérante
A notre plus grande joie, Caty continue ses tournées. Les jours de passage sont affichés en mairie. Ce service est fort apprécié dans le village ou Caty compte déjà beaucoup de clients fidèles !

Messes
Les messes ont lieu à Montoulieu le 3ème dimanche de chaque mois
Horaires du secrétariat de mairie :
• Le lundi de 15h à 17h
• Le jeudi de 15h à 17h
• Le samedi de 10h à 12h

-  Permanence du maire et des adjoints le samedi de 10h à 12h ou sur rendez-vous

Site de Montoulieu : montoulieu.fr

ETAT CIVIL


NAISSANCES :
Mathis est né le 16 janvier 2010 au foyer de Samy Chait et Aurélie Caron
Lenny est né le 11 mai 2010 au foyer de Cédric Hauville et Lore-Elise Santoro
Evann est né le 13 octobre 2010 au foyer d’Adrien Robichon et Eliane Moné
Toutes nos félicitations aux parents et nos vœux les meilleurs aux bébés…

MARIAGE :
Le 11 septembre 2010 a eu lieu en mairie de Montoulieu le mariage de Marius Rosianu et de Nicoleta Olteanu
Félicitations et tous nos vœux de bonheur aux jeunes mariés.

DECES :
Madame Pierrette Aparisi nous a quittés le 8 juillet 2010.
Nous présentons nos sincères condoléances à la famille dans la peine.

TRAVERSER LE DESERT


Traverser le désert
Comme ces hommes bleus
Dont le regard se perd
Sur un monde sableux

Errer sous la chaleur
D’un soleil mis à nu
Et connaître l’ardeur
D’un soleil inconnu

Voir s’envoler le sable
Quand souffle le Ghibli
Poussière insaisissable
Dans nos yeux affaiblis

Découvrir une lune
Qui n’est que de passage
Posée là sur la dune
Pareille à un mirage

Chercher sans trop y croire
Des empreintes de pas
Comme pour suivre une histoire
Qu’on ne maîtrise pas

A.M.L

_


¨Photos Michel et Hélène