LOU THAURAC n°23 - Janvier 2007
LOU THAURAC n°23 - Janvier 2007
JPEG - 73.3 ko


LE MOT DU MAIRE

LES FINANCES

BUDGETS



LE MOT DU MAIRE

Pour les Montoulibens que nous n’avons pas encore rencontrés et pour ceux qui, plus loin, ont Montoulieu dans leur coeur ; le Conseil Municipal se joint à moi pour vous souhaiter une bonne année...

Des élections présidentielles et législatives ponctueront cette année 2007 et seront des occasions supplémentaires de rencontres et d’échanges. Avec 23 inscriptions sur les listes, ces scrutins, comme dans tout le pays, semblent motiver un sursaut citoyen.

La construction de sept logements sociaux va enfin débuter. Hérault Habitat qui mène l’opération et en sera propriétaire, nous a confirmé la faisabilité de sa réalisation en décembre. C’est la raison pour laquelle la réunion où nous devions vous présenter ce projet n’a pas eu lieu. Nous vous invitons donc, par ce petit mot, à participer à cette présentation, dans la salle du Grillon le : Samedi 10 février 2007 à 10 h.

Au cours de cette réunion, nous vous soumettrons aussi le projet en étude d’un " Centre de création, de diffusion et formation de l’art vivant." Ce projet, s’il aboutit, se fera en partenariat avec "Ô Cirque "dans le cadre de l’association "Saudade."

Cela fait un an que le chapiteau et la troupe stationneent dans notre village. Le conseil municipal s’est donné ce temps pour réfléchir à cette opportunité et voir les financements extérieurs que l’on peut obtenir, afon de poursuivre cette opération qui peut s’avérer utile et rentable pour Montouieu. Votre avis nous intéresse : venez vous exprimer

LE MAIRE : G. Chafiol



LES FINANCES

L’année 2007 est une année plutôt calme en terme de finances. Les projets mis en place ces dernières années sont terminés et les projets à venir sont en cours de préparation. Comme l’an dernier, la présentation est scondée en deux parties. Le budget ville et le budget annexe. Pour chacun de ces budgets, nous analyserons les évolutions en matière de fonctionnement et de l’investissement, aussi bien pour les recettes que pour les dépenses.



BUDGETS

Budget ville

1- Fonctionnement

1.1 Dépenses : les dépenses à caractère général et les dépenses de personnel sont stables par rapport à 2005. Les intérêts d’emprunts sont divisés par deux car nous n’avons pas utilisé de lignes de crédits.

1.2 Recettes : les recettes de consommation d’eau ne sont pas mentionnées suite à un problème d’informatique. Aucun élément nouveau n’est à souligner. Les recettes devraient être du même niveau que 2005. Les recettesd es loyers et des impots sont stables. Les dotations de l’état sont en baisse, ce qui conforte l’idée d’avoir des revenus de patrimoine et économique pour assurer notre développement.

2- Investissement

L’année 2006 est une année de transition. Les chantiers du réseau deau sont terminés et les nouveaux projets sont en cours d’élaboration. Parmi les nouveaux projets, la salle polyvalente et l’espace public à aménager autour des logements de Hérault Habitat avancent lentement en raison des difficultés pour obtenir des subventions des collectivités département et région d’état.

Les travaus sur les logements communaux sont terminés à la plus grande joie des locataires. Le montant des travaux s’élévent à 32580 €. Ils ont été financés en partie par les subventions de l’A.N.A.H.

Budget annexe

Je vous rappelle que le budget annexe rassemble les opérations soumises à la TVA. Font partie du budget annexe : Bruyère, le camping et le Grillon. Pour l’année 2005, on constate une baisse des recettes du camping qui s’élève environ à 36000 € contre 40000 € l’année précédente. De même la délégation de service public qui s’est terminé le 30 septembre a pour effet le non - encaissement du loyer du dernier trimestre. En résumé, on constate une baisse d’environ 6000 € par rapport à 2005

Conclusion

Les finances de notre commune présentent un excédent qui nous permet d’envisager l’avenir avec sérénité. Plus que jamais je souligne l’importance d’avoir des revenus du patrimoine qui conforteront le finacement des projets à venir.